Pourquoi changer son assurance de prêt immobilier ?

prêt immobilier

Souvent exigée des banques ou des organismes financiers, l’assurance de prêt immobilier s’avère désormais incontournable. Si l’assuré souhaite rompre son contrat d’assurance auprès de son assureur pour souscrire auprès d’une autre compagnie, il a tout a fait le droit de conclure le contrat s’il trouve une autre formule intéressante.

La loi sur le changement de compagnie d’assurance crédit immo

Selon l’article L.312-8 de la loi de 2010, toute personne est libre de choisir le contrat d’assurance qu’il trouve le mieux adapté à son cas du moment que les garanties soient supérieures ou égales à celles du contrat. En outre, la loi Lagarde stipule que les banques n’ont pas le droit de s’opposer à un contrat d’assurance concurrent choisi par l’emprunteur (sans preuve tangible) si le contrat couvre les garanties nécessaires. Dernièrement, la loi Hamon qui a pris effet depuis décembre 2013 préconise que l’assuré en prêt immobilier bénéficie désormais d’un avantage supplémentaire : à compter de la date de conclusion effective du prêt immobilier, l’assuré dispose d’une année pour changer sa compagnie d’assurance.

Les avantages de changer sa compagnie d’assurance

Bien que la loi Hamon autorise l’assuré à changer de compagnie d’assurance durant l’année de souscription à l’assurance, cela procure plusieurs avantages à l’emprunteur. En réalité, il se peut qu’on n’ait pas la meilleure compagnie d’assurance au départ. Ainsi, si en cours de temps, on trouve une autre formule plus avantageuse, on se doit bien de changer d’assureur. L’avantage majeur du changement de compagnie d’assurance de prêt immobilier est le fait de pouvoir faire de l’économie considérable tout en bénéficiant de meilleures garanties.

Les démarches à faire pour changer d’assurance

Bien que le changement de compagnie d’assurance soit stipulé par la loi Hamon, cela requiert certaines démarches. Pour obtenir l’aval de la banque, l’assuré doit présenter à celle-ci le devis pour le nouveau contrat. Lorsque l’organisme financier accorde le nouveau contrat d’assurance, elle doit faire part d’une attestation de mainlevée signée à l’assuré, à titre de nouvelle assurance. Ce document permet à l’emprunteur de rompre son contrat en cours et de souscrire au nouveau contrat. Pour éviter les pénalités de retard et pour ne pas se retrouver sans assurance durant un certain temps, il est conseillé de réaliser les démarches, en moyenne, en 3 mois.