Comment obtenir une assurance vie quand on est malade ?

assurance-vie

Ce n’est pas un secret: plus vous êtes jeune et en bonne santé, meilleurs sont les taux que vous obtiendrez lorsque vous souscrivez une assurance vie. Les entreprises regroupent généralement leurs clients dans différentes catégories de taux en fonction de leur santé et du risque qu’ils représentent.

Les clients les plus jeunes bénéficient de tarifs préférentiels, les meilleurs disponibles. La plupart des gens remplissent les conditions requises pour bénéficier des taux d’assurance vie standard, mais certains problèmes graves de santé permettent uniquement de bénéficier des taux les plus bas ou inférieurs aux normes, voire être totalement refusés.

Mais si vous avez des problèmes de santé chroniques et que vous avez besoin d’une assurance-vie, vous ne devriez pas présumer que vous serez refusé. Cela peut être plus facile que prévu de trouver une assurance vie, et si vous êtes refusé par votre premier choix, vous avez d’autres options.

Les compagnies d’assurance-vie pourraient comprendre

maladeLes sociétés d’assurance ont toutes leurs propres normes de souscription, ce qui signifie que certaines personnes ont plus de chance, à certaines conditions, que les autres.

En général, vous déclenchez des drapeaux rouges auprès d’une compagnie d’assurance-vie si vous souffrez d’obésité, de diabète, de maladies cardiaques, d’hypertension artérielle ou d’un taux de cholestérol élevé, de dépression ou d’une autre maladie chronique. D’autres problèmes, tels que le cancer, ou de multiples problèmes de santé peuvent conduire à des taux élevés, voire à un déni.

Mais il y a de bonnes nouvelles pour vos perspectives d’assurance-vie, ainsi que votre pronostic: les progrès de la médecine ont amélioré les résultats pour de nombreux patients et, par conséquent, ont entraîné de meilleurs taux. Si vous êtes en rémission ou si votre maladie chronique est bien gérée, vous pourrez peut-être bénéficier des taux standard ou même préférentiels.

Le temps est aussi un facteur. Un assureur sur la vie vous refusera probablement si vous postulez peu de temps après un diagnostic de cancer ou une crise cardiaque, mais vous pouvez toujours présenter une nouvelle demande, surtout si vos dossiers médicaux démontrent que votre traitement a été efficace.

Et si vous êtes accepté mais que vous payez un tarif élevé, vous pouvez demander un nouvel examen médical (et une prime moins élevée) une fois que votre état est maîtrisé.

Choisir la bonne assurance vie

La première étape pour trouver une assurance vie abordable avec une condition préexistante consiste à prendre soin de vous. Si vous avez des médicaments, prenez-les. Si vous pouvez faire de l’exercice, faites-le. Mangez de manière responsable et essayez de réduire votre poids. Si vous menez un mode de vie sain en dehors de votre condition, vos primes devraient en tenir compte.

Il est important que vous recherchiez un agent indépendant qui travaille avec un spécialiste des risques avec facultés affaiblies.Un spécialiste des risques avec facultés affaiblies est un courtier qui saura quelles compagnies d’assurance sont plus susceptibles de fournir un bon taux pour votre condition particulière. Cela pourrait vous faire économiser beaucoup de demandes refusées.

Plan B

Vous ne pouvez pas obtenir une assurance vie individuelle? Vous avez encore des choix.

Même si votre demande assurance-vie vous a été refusée ou si vous ne trouvez pas de primes abordables pour la couverture que vous souhaitez, n’abandonnez pas.

De nombreuses personnes, y compris celles qui ont des problèmes de santé, peuvent souscrire une assurance vie collective auprès de leurs employeurs. La couverture est généralement limitée à une ou deux fois votre salaire annuel, mais vous n’avez pas besoin de passer un examen médical pour la souscrire. Un autre inconvénient est que vous perdez la couverture si vous quittez votre emploi.

Si vous recherchez désespérément une couverture, vous pouvez envisager des types d’assurance-vie ne nécessitant pas d’examen médical, tels qu’un problème simplifié ou une police à émission garantie. Ces polices vous couvrent généralement tant que vous n’avez pas le VIH ou le sida, que vous ne vivez pas dans une maison de retraite et que vous n’êtes pas en phase terminale.

N’oubliez pas que vous paierez beaucoup plus pour moins de couverture. Par exemple, une femme de 50 ans pourrait s’attendre à payer plus de 200 euros par mois pour une prestation de 50 000 euros seulement. De nombreux régimes d’assurance-vie à émission garantie plafonnent les prestations à ce montant, voire moins. En revanche, une femme de 50 ans en bonne santé pourrait payer entre 12 et 21 euros par mois pour le même montant d’assurance-vie.

Vous ne pouvez pas obtenir une assurance vie ?

Une option consiste à investir vous-même l’argent que vous auriez payé en primes. La pire stratégie consiste à dissimuler votre condition à votre assureur. (Et rappelez-vous que les assureurs sur la vie utilisent de nombreuses méthodes pour identifier les fraudes.) Une mauvaise représentation de votre état de santé dans votre demande pourrait compromettre les avantages de l’assurance-vie pour vos bénéficiaires.